Guy–Claude LUYPAERTS
flûtiste, compositeur

Guy-Claude Luypaerts
Guy-Claude Luypaerts
( coll. Luypaerts ) DR

 

1949, le 16 mai : naissance à Paris 18e, fils de Guy Luypaerts, compositeur, pianiste et chef d’orchestre.

1962 à 1977 : études musicales au C.N.S.M. de Paris : classes de Roger Boutry (harmonie), Alain Weber (contrepoint), Yvonne Desportes (fugue), Jean-Pierre Rampal (flûte), Tony Aubin (composition) et Robert Blot (direction d'orchestre). Il y remporte, sept prix dont la 1ère médaille de solfège (1963), les 1er prix d'harmonie (1968) et de flûte (1971), et le Grand prix de composition (1977). Dès ses premières oeuvres, il se révèle excellent orchestrateur et affirme sa prédilection pour la forme concertante et pour les ensembles d’instruments à vents.

1975 : 1er Concerto pour flûte (concertino) créé et interprété par l’auteur avec l’orchestre du C.N.S.M. de Paris, sous la direction de Jacques Mercier (durée 16 minutes).

1976 : Symphonie en trois mouvements avec l’orchestre du C.N.S.M. de Paris, sous la direction de Jacques Charpentier (durée 25 minutes), et Quatuor de cors interprété par les solistes de l’Orchestre National de Radio France.

1977 : pièce pour orgue intitulée Rayonnement céleste, interprétée par Jean Michel Louchard en l’église Saint Louis des Invalides (Paris).
Nommé professeur de flûte au Conservatoire du 8eme arrondissement de Paris.
Travaille comme flûtiste durant six années à Radio France.

1978 : Nommé professeur de flûte au Conservatoire du 18eme arrondissement de Paris.
Concerto n° 2 pour flûte et orchestre (commande du Ministère des Affaires culturelles), interprété par Maxence Larrieu, sous la direction de Pierre Dervaux, dans le cadre de l’Académie Internationale de Nice.

1979 : nommé également professeur de flûte au Conservatoire du 15e arrondissement de Paris.

1980 : interprète en soliste son 3ème Concerto accompagné par l’Ensemble instrumental de la Police Nationale dirigé par Michel Mériot (durée 25 minutes).

1981 : la S.A.C.E.M. lui décerne le prix Stéphane Chapelier-Clerghe-Gabriel-Marie.

1982 : Suite pour piccolo et orchestre : Quatre danses dans le style Roumain, sélectionnée au Concours International Yamaha sur 450 candidats.
A Tokyo, interprète son oeuvre au piccolo, accompagné par l’Orchestre philharmonique de Tokyo, direction Hiroshi Koizumi (durée 11minutes), puis la joue lors de nombreux autres concerts, notamment à l’UNESCO, aux Invalides, à la Basilique de Saint Denis… Elle sera enregistrée plusieurs fois sur disque ainsi qu’à Radio France.

1984 : commande de Radio France : Les Impressionnistes, enregistrée et dirigée par l’auteur au Studio 105.

1985 : interprète en soliste le Concerto en ré majeur de Mozart dans le cadre des Concerts de l’Hôtel Cail, boulevard Malesherbes à Paris (hôtel particulier du Second Empire, dans lequel est installée la Mairie du 8ème arrondissement), sous la direction de Michel Capelier (oeuvre transcrite spécialement pour l’Ensemble instrumental de la Police Nationale).
Sous la direction de son père, enregistre en soliste pour Radio France Saskia, une oeuvre pour flûte et orchestre au Studio 103 (durée 8 minutes).

1986 : Light Music, commande de Radio France, enregistrée et dirigée par l’auteur au Studio 105 (durée 14 minutes).
Réalise et participe à de nombreux concerts pour les Conservatoires de Paris.
Son 4ème Concerto pour flûte et piano (sonate concertante) est interprété par Maxence Larrieu dans le cadre des Concerts de l’Hôtel Cail (durée 20 minutes).

1988 : Etoile de la mer, commande de Radio France, enregistrée et dirigée par l’auteur à l’auditorium de Radio France (durée 24 minutes).

1989 : reçu sociétaire définitif "honoris causa" de la S.A.C.E.M.
Arrange et orchestre l'Andante et Rondo de F. Doppler pour 2 flûtes et orchestre qui est donné sous la direction de Guy Pernoo, avec pour solistes : Guy-Claude Lupaerts et Emmanuel Burlet.

1990 : récital dans le cadre des Concerts de l’Hôtel Cail accompagné par le pianiste Emmanuel Strosser.
Nommé professeur titulaire des Conservatoires de la Ville de Paris.

1991 : interprète avec Joanna Kozielska, sous la direction de Guy Pernoo, le Concerto pour flûte et harpe de Mozart à l’occasion du bicentenaire de sa mort en l’église Notre Dame de Clignancourt à Paris.

1993 : Idylle, pièce créée avec l’orchestre du Conservatoire de Paris 18eme, sous la direction de l’auteur (durée 8 minutes).
Récital dans les salons de la Mairie du 18eme accompagné par Philippe Corre, redonné ensuite à l’Atrium de Chaville (Hautes-de-Seine).

1995 : Concerto pour trompette, créé avec Eric Aubier, accompagné par l’orchestre du Conservatoire du 18eme, sous la direction de Guy Pernoo ( durée 17 minutes).

1996 : récital dans les salons de la Mairie du 18eme accompagné par Philippe Corre (création de la Sonate pour flûte (durée 13 minutes).

1997 : Joue la Suite en si mineur de Bach avec l’orchestre du Conservatoire du 18eme, dirigé par Guy Pernoo.

1998 : La Souris chauve, conte pour choeur et orchestre de Guy-Claude Luypaerts et Michel Rivgauche, exécuté au Conservatoire du 8éme (salle Gaveau, espace Beaujon), direction Michel Capelier (création).
Reçoit le Prix de la Musique et la Mer François de Roubaix au concours du Festival mondial de l’image sous marine 98, avec son poème symphonique Etoile de la mer.

1999 : parution chez Leduc de la collection De la flûte pour flûte et piano (5 volumes).

2000 : enregistrement par l’Orchestre de la Musique de l’air du Concerto pour trompette et de Saskia, oeuvre concertante, avec pour solistes Eric aubier et Guy-Claude Luypaerts.

2001 : concert à l’église dominicaine du Faubourg Saint-Honoré à Paris avec des oeuvres pour flûte seule (Ibert, Bach, Debussy).

2002 : parution de l’album Schermuzzio pour flûte et piano, composé et imaginé d’après 6 dessins de Jaques Darnel.

2003 : création du disque Je connais cet air d’Alexandre Gaspar, avec Guy-Claude Luypaerts en soliste.

2004 : master class et concert récital filmé au conservatoire de Zemun à Belgrade.

2005 : récital à l’Hôtel Cail, accompagné par Maryse Gachin. Même récital redonné dans les salons de Laurence et Dominique Burger.
Récital dans le cadre des Concerts Daphné, accompagné par Frédéric Raibaud.
Nomination au grade de professeur hors classe de la Ville de Paris.
Parution de la Méthode pour flûte (éditions G.C.L.)

2006 : récital "Flûte et Harpe" pour l’Association France Chrétienne avec Elisabetta Giorgi.
Parution (Leduc) de Physalie pour flûte et piano (version saxophone et piano).

2007 : récital "Flûte et Harpe" pour la Société Pergame Conseil avec Elisabetta Giorgi.

2008 : Concerto en ré majeur de Mozart, en soliste, avec l’orchestre Métamorphose en l’église Saint-Marcel à Paris.

2010 : Sortie d’un CD "Evergreen" (Corelia) avec l’Orchestre d'Harmonie de la Police Nationale, sous la direction de Pierre Bigot, comprenant des oeuvres originales pour orchestre d’harmonie, avec la participation de Denis Leloup (trombone) et Claude Egea (Corelia).
Première audition du second mouvement du 4ème Concerto pour flûte, harpe et ensemble à cordes, interprété et dirigé par l’auteur avec Elisabetta Giorgi.
Récital "Flûte et Harpe" à l’Hôtel Cail avec Elisabetta Giorgi (Ibert, Saint-Saëns, Doppler, Nino Rota et Luypaerts (en première audition).

 


Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter