Les variations et paraphrases sur les Noëls populaires
dans le répertoire pour orgue en France au XXe siècle

Si les chants de Noël traditionnels des régions de France ont fait l'objet de nombreux traitements sous forme de variations mélodiques, harmoniques, rythmiques aux XVIIe et XVIIIe siècles (Dandrieu, Daquin, Corrette, Balbastre, Lasceux, Beauvarlet-Charpentier...), le XIXe siècle n'est pas de reste avec plusieurs exemples que l'on peut trouver chez Boëly, Lefébure-Wély, Franck, Dubois, Boëllmann, Gigout, notamment. Il est vrai que ces mélodies de facture populaire se retenaient facilement et demeuraient dans la mémoire collective. Il apparaissait évident que, durant le temps de l'Avent, et depuis la veillée précédent la messe de Minuit jusqu'à la fête de l'Epiphanie, on les retrouve dans les pièces jouées dans le cadre de la liturgie.

Au XXe siècle, le répertoire pour orgue s'est également enrichi de quelques pièces composées sur des airs de Noël. Il est vrai qu'avec la ressource des différents timbres que l'art de la registration multiplie presque à l'infini, l'orgue se prête parfaitement au genre du thème varié. S'il n'est guère possible d'effectuer un recensement exhaustif, voici tout de même une liste de pièces pour orgue composées au XXe siècle sur des noëls populaires.

Alexandre Guilmant (1837-1911) a composé la plus grande partie de son oeuvre pour orgue durant la seconde moitié du XIXè siècle. Celle-ci comprend de nombreuses pièces en rapport avec des thèmes de Noël. Toutefois, un recueil de 1908 est intitulé Chorals et Noëls pour orgue et l'on y trouve un Noël pour le temps de l'Avent « Marie dans son oratoire priant Dieu dévotement » (n° 2) et un Noël alsacien « Schlaff wohl, du Himmelsknabe » (n° 4).

Directeur du conservatoire de Nancy puis de celui de Strasbourg, Joseph-Guy Ropartz (1864-1955) a composé beaucoup de pièces pour l'harmonium et pour l'orgue dont une Rhapsodie sur deux Noëls populaires de la Haute-Bretagne (1917).

Maître de chapelle et organiste dans différentes églises de Versailles et Paris, Pierre Kunc (1865-1941) est l'auteur de Douze Pièces sur des Noëls français pour orgue, ainsi que d'un Offertoire sur deux Noëls (1911).

De Charles Tournemire (1870-1939), l'on retient souvent l'oeuvre pour orgue. C'est oublier un peu vite que ce compositeur a écrit de nombreuses et belles pages pour l'orchestre, pour le piano, ainsi que des mélodies inspirées. Si les airs populaires des régions de France ne se retrouvent pas dans l'oeuvre de Tournemire, il serait mal venu de passer sous silence son travail sur les pièces grégoriennes de la liturgie de Noël qui figurent en bonne place dans L'Orgue mystique, op. 55 (Cycle de Noël composé entre 1927 et 1932).

Chef d'orchestre et organiste (à l'église Sainte-Marie-des-Batignolles à Paris et à Saint-Cloud), Henri Büsser (1872-1973) a composé un Noël « Il est né le Divin Enfant » pour orgue.

Organiste du grand orgue Cavaillé-Coll de l'église de La Trinité à Paris, Charles Quef (1873-1931) a composé un recueil de Noëls pour grand orgue, op. 26 (1904) comprenant : Noël lorrain, Noël mâconnais, Noël breton, Noël parisien.

Fondateur de la revue L'Orgue et les organistes en 1924, Jean Huré (1877-1930) fut successivement organiste à Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux, Saint-Martin-des-Champs, Saint-Séverin et Saint-Augustin à Paris. On lui doit une pièce sur un chant de Noël traditionnel intitulée Pour la communion d'une Messe de Minuit à Noël.

Organiste de Notre-Dame-de-la-Gare, Saint-Louis-d'Antin puis Saint-Ferdinand-des-Ternes à Paris, Georges Jacob (1877-1950) est l'auteur d'un Noël bourguignon (pièce n°3 de son recueil de Douze pièces pour grand orgue, 1909).

Directeur du conservatoire de Bayonne puis organiste de la basilique Sainte-Clotilde à Pris, Joseph-Ermend Bonnal (1880-1944) a composé un Noël landais (1919), un Offertoire sur deux Noëls (manuscrit incomplet déposé à la BNF) et un Petit Noël (1931).

Compositeur et organiste à Saint-Germain-en-Laye, Albert Alain (1880-1971) a beaucoup écrit pour son instrument et pour la voix (musique sacrée, essentiellement). Extraite de pièces d'orgue composées en 1914, on peut mentionner sa Rhapsodie sur des Noëls connus.

Le chanoine Auguste Fauchard (1881-1957), en plus de belles symphonies pour orgue, est l'auteur du Mystère de Noël, variations sur l'hymne Jesu Redepemtor omnium, qui est tellement populaire qu'elle peut rejoindre les mélodies des noëls régionaux.

Professeur à l'Institution des Jeunes Aveugles et organiste de la basilique du Sacré-Coeur de Nancy, Charles Magin (1881-1968) a composé une pièce pour harmonium ou orgue sur un Noël ancien, Noël, les bergers accourent joyeux à la crèche (1946).

Chef de choeur et organiste à Versailles, Henri Nibelle (1883-1967) a composé des Variations sur un Noël pour orgue (1960).

Le chanoine Marcel Courtonne (1883-1954), organiste de la cathédrale de Nantes a composé pour son instrument Six Grands Offertoires pour Noël (Venez Divin Messie, Il est né le Divin Enfant, Dans cette étable, En cette nuit, Retentissez musique angélique, Le Fils du Roi de gloire).

Organiste de la cathédrale Saint-Jean de Lyon, Edouard Commette (1883-1967) nous laisse un Offertoire sur des Noëls qui figure dans son recueil de Six Pièces pour grand orgue (1914).

Organiste de Saint-Eustache à Paris, Joseph Bonnet (1884-1944) est l'auteur de plusieurs recueils de pièces d'orgue. Une Fantaisie sur deux Noëls se trouve parmi les Douze pièces pour grand orgue (op. 5) de 1909.

Compositeur et organiste de la cathédrale de Monaco, Emile Bourdon (1884-1974) a laissé deux morceaux d'orgue autour des Noëls régionaux : Toccata sur deux Noëls (extrait des Dix pièces, op. 7, 1921) et le Noël 33 de Saboly : Lei plus sage dou voisinage.

Ancien professeur d'orgue au Conservatoire de Paris et organiste de l'église Saint-Sulpice, Marcel Dupré (1886-1971) a composé un nombre considérable d'oeuvres pour orgue, piano, orchestre et diverses formations. Au sein de sa production, on trouve les célèbres Variations sur un Noël, opus 20 (1922), sur le thème du chant Noël nouvelet, jouées par les organistes du monde entier. On peut aussi mentionner ses Variations sur Il est né le Divin Enfant (1948). Les paraphrases ou variations sur des thèmes grégoriens de Noël se situent en dehors du champ exploré dans cet article, toutefois on peut mentionner l'opus 48, composé en 1952, Six antiennes pour le temps de Noël (Ecce Dominus veniet – Omnipotens sermo tuus – Tecum principium – Germinavit radix Jesse – Stella ista – Lumen ad revelationem). Enfin, une improvisation de Marcel Dupré sur Adeste fideles a été reconstituée et éditée par Rollin Smith.

Successeur de Louis Vierne en tant que titulaire du grand orgue de Notre-Dame-de-Paris, Léonce de Saint-Martin (1886-1954) est l'auteur d'un Offertoire sur deux Noëls (1937) et d'une pièce intitulée Venez Divin Messie, Prélude et variations.

Maître de chapelle à Notre-Dame de Versailles, Jean-René Quignard (1887-1978) a, entre autres, composé un Vieux Noël (Suite pastorale), une Pastorale sur un Noël bordelais ainsi qu'un Offertoire sur Adeste fideles.

Maître de chapelle à Saint-Cloud, Notre-Dame-d'Auteuil et Saint-Honoré-d'Eylau, à Paris, Joseph Noyon (1888-1962) a lui aussi composé des Variations sur un Noël ancien.

Le chanoine Henri Doyen (1902-1988), ancien élève de Louis Vierne (1870-1937), organiste de la cathédrale de Soissons, a écrit quelques pages pour l'orgue dont un Noël ancien d'Ile-de-France.

Organiste de la cathédrale de Dijon, André Fleury (1903-1995) a composé plusieurs pièces sur des thèmes de Noël pour son instrument : Divertissement sur un Noël (1941), Variations sur « Adeste fideles » (1942), Offertoire sur deux Noëls (1945-46), Sortie sur un vieux Noël (1945-46), Variations sur un Noël bourguignon (1959-60).

Le chanoine Pierre Camonin (1903-2003), organiste de la cathédrale de Verdun, a écrit plusieurs pièces en forme de variations parmi lesquelles ses Noëls variés (1. Cinq versets pour les Vêpres de Noël, 2. Variations sur « Minuit sonne au clocher blanc », 3. Variations sur « O Dieu que n'étais-je en vie », 4. Variations sur un Noël alsacien, 5. Trois Noëls).

Elève de Louis Vierne, Florent Schmitt, Vincent d'Indy, Jean Bouvard (1905-1996), compositeur et organiste lyonnais est l'auteur d'un Noël vosgien et d'un recueil de Noëls traditionnels pour orgue.

Organiste de la basilique Sainte-Clotilde à Paris, Jean Langlais (1907-1991) était aussi un compositeur très fécond. Son oeuvre pour orgue comprend plusieurs pages en rapport avec les chants de Noël : Rhapsodie sur deux Noëls (Folkloric suite, 1952, n° 5), Noël avec variations (24 Pièces pour harmonium ou orgue, 1934-36, n° 6), Noël breton (Huit chants de Bretagne, 1974, n° 4), Il est né le Divin Enfant (Noëls avec variations, 1979, n° 2). Les chants traditionnels anglais de Noël l'ont également inspiré (Christmas Carol Hymn Setting, 1988) ; nous indiquons ce recueil car plusieurs chants anglais se retrouvent dans le répertoire français (O come, all ye faithfull = Adeste fideles, Silent night, Holly night = Douce Nuit, sainte nuit).

Gaston Litaize (1909-1991), organiste de l'église Saint-François-Xavier à Paris et compositeur distingué nous a offert des Variations sur un Noël angevin, dernière de ses Douze Pièces (1931-1937). Son Noël basque (1949) est un autre représentant du noël varié.

Le chanoine Henri Carol (1910-1984), organiste de la cathédrale de Monaco s'est fait le chantre de Noël, tant par des harmonisations vocales que par ses pièces d'orgue parmi lesquelles figurent Sur un Noël vellave, Variations sur un vieux Noël montpelliérain, Variations sur un Noël provençal, Noël d'Auvergne, Noël bisontain, Noël bourbonnais, Nouvelles, nouvelles, Petite Suite sur des Noëls populaires (en forme de messe pour orgue avec les mouvements suivants : Cortège des bergers, L'adoration des Mages, Berceuse de l'Enfant-Jésus, Carillons).

Dans la collection Les Maîtres contemporains de l'orgue en huit volumes de l'abbé Joseph Joubert, se trouvent quelques pièces sur des Noëls traditionnels comme ce Premier Offertoire sur d'anciens Noëls d'Henri Gouard (vol. 1), organiste de Saint-Pierre d'Auxerre, ou cette Rhapsodie sur des Noëls de Dominique-Charles Planchet (vol. 2), maître de chapelle et organiste de la cathédrale de Versailles puis maître de chapelle à l'église de La Trinité, à Paris.

Organiste de l'église Saint-Sulpice à Paris, Jean-Jacques Grünenwald (1911-1982) a composé des Variations brèves sur un Noël du XVIè siècle : Je me suis levé par un matinet.

Organiste à la collégiale Saint-André de Grenoble, Félicien Wolff (1913-2012) a écrit Deux chants traditionnels pour la liturgie de Noël (Adeste fideles, Venez Divin Messie) et Trois Noëls variés.

Naturalisé canadien en 1978, Antoine Reboulot (1914-2002) est né, a fait toutes ses études musicales et a été organiste en France avant de franchir l'Atlantique en 1967. Organiste à Perpignan puis à la cathédrale Saint-Louis de Versailles et à l'église Saint-Germain-des-Prés à Paris, il a composé un Noël bressan en 1950.

Organiste de l'église réformée de l'Oratoire du Louvre, à Paris, Marie-Louise Girod (née en 1915) a composé des Variations sur le Noël « Dans une étable obscure ».

Mgr Joseph Roucairol (1918-1992), organiste de la cathédrale de Montpellier, a composé plusieurs pièces pour orgue, parmi lesquelles se trouvent un Noël languedocien (Pastres, pastretos) et un Noël provençal (Les Pastoureaux ont fait une assemblée).

Organiste de la cathédrale de Poitiers, Jean-Albert Villard (1920-2000) est l'auteur d'un Noël poitevin : Appelons Nau pour orgue.

Professeur et organiste à Amiens, Douai puis Lille, Jeanne Joulain (1920-2010) a composé de nombreuses oeuvres pour différentes formations et réalisé des transcriptions d'improvisations de Pierre Cochereau. Elle est l'auteur d'un Noël flamand pour orgue (1958).

L'abbé Félix Moreau (né en 1922), organiste de la cathédrale de Nantes, a composé de nombreuses oeuvres pour orgue dont un Noël vendéen (1947).

Le célèbre organiste de Notre-Dame-de-Paris, Pierre Cochereau (1924-1984), n'a pas composé de pièces en rapport avec Noël mais une partie de ses nombreuses improvisations enregistrées a été retranscrite par quelques-uns de ses admirateurs. On peut mentionner parmi elles Variations sur un vieux Noël, Variations sur un Noël, Sortie sur « Venez Divin Messie », Variations sur « Adeste fideles », Prélude et variations sur « Venez Divin Messie », Sortie sur « Adeste fideles ».

Christian Mass, organiste à Charenton-le-Pont puis à Vernon, est l'auteur de Variations sur un Noël (op. 4).

L'organiste de la basilique de Saint-Denis, Pierre Pincemaille a composé un Prologue et Noël varié sur le chant traditionnel Noël, cette journée.

Olivier Geoffroy

 

Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter