Les orgues de facteurs français au Moyen-Orient


 

 

Depuis le XIXème siècle, la facture d'orgue française, réputée à juste titre, s'est exportée au-delà des frontières hexagonales. Dans cet article seront présentés quelques instruments français du Moyen-Orient. Le Liban faisant l'objet d'un article à part, il ne sera pas ici question des orgues de ce pays (http://www.musimem.com/orgues_anciennes_colonies.htm).

 

 

Le Caire - Chapelle du collège des Jésuites
Le Caire, chapelle du Collège des Jésuites
(coll. O. Geoffroy) DR.

EGYPTE

 

Le Caire, chapelle du Collège des Jésuites :

Dans la chapelle de ce collège de La Sainte-Famille (séminaire fondé en 1879), un orgue du facteur marseillais François Mader a été installé dans la partie gauche de la tribune en 1892. La traction est mécanique et l'instrument compte 11 registres.

 

« L'orgue de choeur Merklin et Kühn de la cathédrale de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) était destiné à l'origine à une église ou chapelle de religieux français d'Egypte (cf. Hippolyte Corbes, « Les orgues du département des Côtes du Nord », Bulletins et Mémoires de la Société d'Emulation des Côtes du Nord, tome XCIV, Saint-Brieuc, Les Presses bretonnes, 1966, p. 67-68 et 77). L'instrument à transmissions électro-pneumatiques a été construit en 1956 et inauguré le 16 mai 1958. Il compte seize jeux répartis sur deux claviers et pédalier et sa composition est la suivante :

 

Grand-orgue (56 notes) : Montre 8', flûte 8', bourdon 8', prestant 4', fourniture IV rgs.

Récit expressif (56 notes) : Cor de nuit 8', gambe 8', voix céleste 8', flûte 4', nasard 2 2/3', doublette 2', tierce 1 3/5', trompette 8'.

Pédalier (30 notes) : Soubasse 16', basse 8', flûte 4'.

 

 

TURQUIE

 

Istanbul, chapelle de l'Ambassade de France (église Saint-Louis des Français) :

A l'origine, un orgue de Joseph Merklin sur deux claviers et pédalier avait été installé dans cette chapelle en 1894. Après sa disparition au cours de la Première Guerre mondiale, il a été remplacé par l'orgue Mutin-Cavaillé-Coll construit pour le prince Ibrahim Tevfik Efendi, fils de Mehmet Burhaneddin Efendi, racheté en 1925 par les pères Capucins pour 37 500 francs.

 

Istanbul, Union Church :

Les restes, bien modestes, d'un orgue Mutin-Cavaillé-Coll se trouvent en tribune de cette petite chapelle. Seules la façade du buffet et la console sont encore préservées. La tuyauterie, la soufflerie et la transmission ont disparu. Cet orgue disposait des jeux suivants :

 

Grand-orgue (56 notes) : Bourdon 16', montre 8', flûte harmonique 8', salicional 8', prestant 4'.

Récit expressif (56 notes) : Cor de nuit 8', gambe 8', voix céleste 8', flûte douce 4', trompette 8', basson-hautbois 8'.

Pédalier (30 notes) : Soubasse 16'.

Tir. I et II, acc. II/I en 16 et 8, anches II.

 

 

ISRAEL

 

Jérusalem, Couvent des Soeurs de Sion :

En tribune de cette chapelle, un orgue du facteur marseillais François Mader a été monté en 1893. En 1935, il a été réparé par Rieger et, par la suite, la composition a été sensiblement modifiée dans une direction néo-classique.

 

Les transmissions mécaniques ont été préservées. Composition :

Grand-orgue (56 notes) : Bourdon 16', montre 8', flûte harmonique 8', prestant 4', quinte 2 2/3', plein-jeu.

Récit expressif (56 notes) : Bourdon 8', salicional 8', flûte à cheminée 4', dulciane 4', quarte 2', trompette 8', basson-hautbois 8'.

Pédalier (27 notes) : Soubasse 16', basse ouverte 8'.

Tir. I et II, acc. II/I, trémolo II.

 

La quinte du grand-orgue a remplacé un jeu de violoncelle 8' et, au récit, la flûte douce 4' et la quarte 2' ont pris la place d'une voix céleste et d'une voix humaine 8'.

 

Jérusalem, église Saint-Pierre de Sion :

C'est sur la tribune de cet édifice qu'est placé un orgue à traction mécanique de François Mader. Construit en 1898 et inauguré en 1900, il est resté longtemps muet avant d'être restauré en 2007. Sa composition est la suivante :

 

Grand-orgue (56 notes) : Bourdon 16' (basses et dessus), montre 8', flûte harmonique 8', gambe 8', prestant 4'.

Récit expressif (56 notes) : Quintaton 8', salicional 8', voix céleste 8', dulciane 4', trompette 8'.

Pédalier (24 notes) : en tirasses.

Tir. I et II, acc. II/I, trémolo II.

 

Bethléem, chapelle de l'Université :

Dans une ancienne chapelle franciscaine située au milieu des bâtiments de l'Université se trouve un orgue du facteur alsacien Roethinger inauguré le 27 décembre 1961. Cet instrument à transmissions électro-pneumatiques est doté d'un buffet en acajou et de la composition suivante :

 

Grand-orgue (56 notes) : Montre 8', bourdon 8', prestant 4', fourniture VI rgs, cromorne 8'.

Récit expressif (56 notes) : Principal 8', cor de nuit 8', voix céleste 8', flûte conique 4', quarte de nazard 2', sesquialtera II rgs, trompette 8'.

Pédalier (30 notes) : Soubasse 16', principal 8'.

Tir. I et II, acc. II/I et octaves, combinaisons fixes, annulation anches.

 

( sources principales : http://www.orgbase.nl/index_fr.html et http://organ.org.il/pws/page!5273 )

 

Documentation réunie par Olivier Geoffroy

(avril 2019)

 

Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter