Les orgues de manufactures françaises à Cuba


 

 

 

Les églises de La Havane abritent une vingtaine d'orgues à tuyaux. Mais tous ne sont pas en bon état, loin s'en faut. Cependant, des efforts de restaurations ou de relevages ont été consentis depuis l'an 2000. Quelques instruments proviennent de maisons de facture françaises.

Orgue Daublaine-Ducroquet de l'église Saint-François-de-Paule.
(Coll. de l'auteur) DR.

 

 

La Havane, église Saint-François de Paule :

 

Dans cette église se trouve actuellement encore, posé en tribune un orgue mécanique de la manufacture Daublaine-Ducroquet dont la construction remonte à 1855. C'est pour cette église dont dépendait un hôpital qu'il avait été commandé. Joué jusqu'en 1907 et, sans emploi à partir du transfert de l'hôpital, il a été démonté et longtemps entreposé au Musée d'Histoire avant de connaître un remontage, après réparations du buffet et de la partie instrumentale, dans l'église pour laquelle il avait été construit. Sa restauration s'est achevée en 2009.

En voici la composition :

 

Clavier manuel (54 notes) : Bourdon 16', montre 8', bourdon 8', salicional 8', prestant 4', doublette 2', plein-jeu III rgs, trompette 8'.

Pédalier (25 notes) : en tirasse permanente.

Cuillers d'annulation de la trompette et du plein-jeu.

Les tuyaux de basse sont communs au bourdon 8' et au salicional 8'.

Les tirants de jeux sont placés de part et d'autre du clavier manuel sur la console en fenêtre. Le cartouche porte la mention suivante :

« Ancienne maison Daublaine

DUCROQUET

Facteur de S.M. l'Empereur

Paris. »

 

 

La Havane, église San Francisco de Asis :

 

On trouve dans cette église un orgue Merklin-Schütze de 1856 construit à l'origine pour l'église de la Charité de La Havane d'où il a été transféré en 2017 afin d'être consciencieusement restauré et remonté dans son nouveau cadre. Il avait, en effet, cessé de fonctionner dans les années 1970.

Cet orgue compte 11 jeux sur un clavier manuel de 56 notes et un pédalier de 24 notes (827 tuyaux).

 

 

La Havane, cathédrale de la Vierge Marie de l’Immaculée Conception :


Cathédrale de La Havane
( Coll de l'auteur  ) DR.
La cathédrale en 2009
( Photo Michel Baron )

 

Dans l'édifice, il ne reste aucune trace de l'orgue Merklin de 1862 qui était encore en place dans les années 1950, un rapport en faisant mention. Toutefois, certaines informations sur cet instrument sont connues :

 

« — Les dilettantes et artistes de Bruxelles ont assisté à une intéressante séance. C'était l'audition d'un orgue que MM. Merklin et Schütze doivent expédier à la cathédrale de la Havane. M. Lemmens M. Dubois l'aveugle et M. Edouard Batiste (de Paris) se sont tour à tour fait entendre sur ce magnifique instrument. M. Batiste a exécuté trois morceaux qui ont réuni les suffrages de toute l'assemblée. « Nous ne sommes nullement surpris, dit le Journal de Bruxelles, de la réputation qu'il s'est créée en France et qui le place aujourd'hui au nombre des meilleurs virtuoses de son pays. Nous croyons être l'organe des musiciens belges en émettant le désir de voir M. Batiste franchir souvent encore les frontières de la Belgique et offrir à ses confrères belges cette main cordiale qui a été chaleureusement acceptée, dans la séance du 1er août, chez MM. Merklin et Schütze. « La séance s'est terminée par trois compositions magistrales, exécutées par notre célèbre Lemmens. »

(Le Ménestrel, 17 août 1862, Paris, p. 304)

 

Le Recueil de procès-verbaux et d'inaugurations d'orgues et notices sur les travaux exécutés dans les ateliers de la Société anonyme pour la fabrication de grandes orgues et harmoniums, Établissements Merklin-Schütze (Paris, Adrien Le Clere, 1863, p. 3-6) donne quelques autres détails sur l'instrument qui se composait de 30 jeux complets répartis sur deux claviers et un pédalier de 27 notes, avec 10 pédales de combinaisons et qui fut inauguré le 21 février 1863 :

 

« Toute la partie mécanique de l'instrument est disposée de la manière la plus ingénieuse, et l'on y remarque une précision dans les mouvements et un fini dans les détails qui révèlent autant d'intelligence dans la conception que de soins minutieux dans l'exécution. Les claviers et registres fonctionnent d'une manière irréprochable. J'ai remarqué dans la partie mécanique une application nouvelle et simplifiée du levier pneumatique tant au clavier du grand-orgue qu'à celui du récit. Ce perfectionnement ajoute beaucoup à la facilité du toucher ainsi qu'à la promptitude de l'émission des sons. […] Le buffet, dessiné dans le style appelé Renaissance, est d'un aspect élégant et sévère à la fois. […]

Dans la construction de cet orgue, destiné à un pays lointain et à un climat chaud, le connaisseur remarque qu'on s'est attaché à réunir toutes les conditions de la solidité et de la simplicité du mécanisme, afin de rendre faciles l'accord et l'entretien. […]

Les jeux de fond, c'est à dire, les montres, bourdons et flûtes, saisissent l'âme par l'ampleur, la rondeur et le timbre onctueux de leurs sons. Les jeux de gambe, de salicional, de dolce, de violoncelle, de flûte harmonique, de clarinette, de hautbois, sont autant de voix bien caractérisées. […] Le jeu de voix humaine, écueil ordinaire de l'imitation, possède ici au plus haut degré l'analogie de timbre avec l'organe vocal : joué en solo, il produit aussi bien son effet que lorsqu'il est combiné avec les jeux de fond du grand-orgue.

J'ajouterai que le grand choeur, c'est à dire la réunion des jeux de fond et des jeux d'anches avec l'accouplement des claviers, a saisi toute l'assemblée par son caractère puissant et grandiose : on y a reconnu la grande voix destinée à résonner sous la voûte d'une cathédrale.

Fétis père. »

 

A la fin des années 1980 à l'orgue Merklin, finalement détruit, succéda un orgue allemand Furtwängler et Hammer (2 claviers et un pédalier, traction pneumatique ou électro-pneumatique), datant du début du XXe siècle, provenant de l'église Santa Catalina de Siena (La Havane) et qui fut placé dans le choeur de la cathédrale. Devenu à son tour injouable au fil des décennies, cet instrument a été remplacé en 2005 par un orgue électronique Johannus offert par l'Allemagne. On distingue sur les photos les reliefs du buffet de l'orgue Furtwängler qui l'encadrent de nos jours.

( Photos Michel Baron ) DR.

 

La Havane, Théâtre Tacon :

 

Un orgue d'accompagnement de 4 jeux sur un clavier, aujourd'hui disparu, avait été livré le 29 août 1872 par la manufacture Cavaillé-Coll pour le théâtre de La Havane.

 

 

Autres instruments :

Le catalogue Mutin de 1923 (Paris, Sénart) mentionne également deux orgues Mutin-Cavaillé-Coll (d'après l'astérisque qui matérialise les instruments sortis de l'Avenue du Maine entre 1900 et 1923) pour Cuba, instruments qui n'auront pas connu une grande longévité et à propos desquels nous n'avons pas d'informations :

 

« - La Havane, cathédrale, Grand-orgue. - La Havane, Carmélites Descalzos, Grand-orgue. »

 

Olivier Geoffroy

(janvier 2021)

 

Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter