Orgues de la manufacture de l'abbé Tronchet


 

 

(photo X...) DR.

L'abbé Victor Joseph Henri Tronchet (1861-1945), originaire de Saint-Ouen-de-Mimbré (Sarthe), directeur de l'Oeuvre des Ateliers Chrétiens, a fondé en 1887 une manufacture d'ébénisterie, d'harmoniums et d'orgues à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir). Destiné à l'origine à la vente et la réparation de mobilier d'église, l'atelier a diversifié sa production en la tournant vers les instruments destinés à l'accompagnement du culte. Les harmoniums étaient construits par d'autres maisons (Debain, par exemple) mais les orgues, dont le matériel était en grande partie récupéré ou fourni par d'autres facteurs, étaient montés à Nogent-le-Rotrou à partir de 1893. Voici une liste de travaux de relevage ou de constructions neuves réalisés par la manufacture de l'abbé Tronchet.

 

Alençon (Orne), basilique Notre-Dame, pose d'une soufflerie électrique.

 

Anet (Eure-et-Loir), église Saint-Cyr, orgue neuf de 7 jeux (1922)

 

Angerville (Essonne), église Saint-Pierre, orgue neuf de 5 jeux sur un clavier (vers 1898)

 

Avermes (Eure-et-Loir), orgue neuf de 10 jeux (1902)

 

Bonneval (Eure-et-Loir), église Notre-Dame, orgue neuf de 12 jeux (15 prévus) sur deux claviers et pédalier (1905) :

 

« Le 2 avril 1905 eut lieu la bénédiction et l'inauguration des grandes orgues, sorties des ateliers de M. l'abbé Tronchet. »

(Bulletin mensuel des paroisses du canton de Bonneval, janvier 1918, p. 116)

 

Bonnétable (Sarthe), église Saint-Sulpice, transformations (1926)

 

Brazzaville (Congo), cathédrale, orgue neuf de 13 jeux sur deux claviers et pédalier en tirasse (1914) :

 

« Le nouvel instrument est sorti des ateliers de M. l'abbé Tronchet, facteur d'orgues à Nogent-le-Rotrou. Il est composé de 13 jeux disposés sur 2 claviers et d'un pédalier en tirasse. De l'aveu de tous les auditeurs, il fait le plus grand honneur à l'habile constructeur, et il tiendra une place de choix au milieu de tant d'instruments composés ou restaurés par lui, depuis un quart de siècle, par exemple pour les cathédrales de Tours et du Mans, pour Saint-Pierre de Chartres, Brou, Cloyes, la Flèche, etc.

Pour qu'il puisse résister à la température équatoriale de Brazzaville et à la chaleur humide de la contrée, il a été l'objet de soins minutieux. »

(L'Univers, 10 juin 1914, p. 3)

 

Breteuil (Eure), église Saint-Sulpice, relevage (1921)

 

Briouze (Orne), orgue neuf (1913)

 

Brou (Eure-et-Loir), église Saint-Lubin, orgue de tribune neuf de 16 jeux (1895)

 

Brou (Eure-et-Loir), église Saint-Lubin, orgue de choeur neuf de 8 jeux (1896)

 

Challain-la-Potherie (Maine-et-Loire) église Notre-Dame, orgue neuf de 9 jeux sur un clavier (1929)

 

Chartres (Eure-et-Loir), église Saint-Pierre, orgue reconstruit, 27 jeux sur deux claviers et pédalier (1912)

 

Chéméré-le-Roi (Mayenne), église Notre-Dame-de-l'Assomption, modifications (1918)

 

Chollet (Maine-et-Loire), collège Sainte-Marie, orgue neuf de 9 jeux (vers 1900)

 

Cloye-sur-le-Loir, église Saint-Georges, orgue neuf de 10 jeux (1901) :

 

« Ce vénérable instrument, après avoir chanté les louanges de Dieu sous les doigts de divers organistes plus ou moins habiles, durant tout le cours du XIXe siècle, dans l'église Saint-Georges, vient tout récemment d'être abandonné comme orgue de tribune, ses trop longs services ne permettant plus de l'utiliser. Il a été remplacé tout dernièrement par un huit jeux de la facture de M. l'abbé Tronchet, curé actuel de Saint-Jean-Pierre-Fixte, qui a déjà doté, entre autres, pour ce qui regarde le diocèse de Chartres, les églises de Brou, de Toury, ainsi que la chapelle du Petit Séminaire de Saint-Chéron, de remarquables modèles de sa fabrication, qui lui ont valu les plus chaudes félicitations d'artistes compétents. »

(Abbé Peschot, Recherches historiques sur Cloye-sur-le-Loir, Châteaudun, 1911, p. 116)

 

Collobrière (Var), église, construction d'un buffet pour la partie instrumentale d'un orgue provenant du cirque d'hiver de Bordeaux, 12 jeux (1893)

 

Combrée (Maine-et-Loire), collège catholique, orgue neuf de 14 jeux sur deux claviers (1931)

 

Condé-sur-Sarthe (Orne), orgue neuf

 

Criquetot-l'Esneval (Seine-Maritime) église Notre-Dame-de-l'Assomption, modifications (1931)

 

Echauffour (Orne), (?), orgue neuf (?)

 

Evreux (Eure), église Saint-Taurin, travaux sur l'orgue Callinet.

 

La-Chartre-sur-le-Loir (Sarthe), église Saint-Vincent, relevage (1930)

 

La-Ferté-Bernard (Sarthe), église Notre-Dame-du Marais

 

La-Flèche (Sarthe), lycée Notre-Dame, orgue neuf de 14 jeux (1902) et transformations en 1925

 

La-Flèche (Sarthe), Couvent de La Visitation, orgue neuf de 5 jeux sur un clavier (vers 1930)

 

Ins (Eure-et-Loir), église Saint-Cyr, orgue neuf de 7 jeux sur un clavier (1922)

 

Janville (Eure-et-Loir), église Saint-Etienne

 

L'Aigle (Orne), orgue neuf (1907)

 

Lassay-les-Châteaux (Mayenne), église Saint-Fraimbault, restauration de l'orgue (1925)

 

Le Havre (Seine-Maritime), église Sainte-Anne, orgue neuf de 15 jeux sur deux claviers (1917)

 

Le Mans (Sarthe) cathédrale Saint-Julien, restauration de l'orgue de choeur (1912)

 

Longny-au-Perche (Orne), église Saint-Martin, relevage (1928)

 

Margon (Eure-et-Loir), orgue neuf

 

Miniac-Morvan (Ille-et-Vilaine), église Saint-Pierre, orgue neuf un clavier (1935) :

 

« [L'orgue de] Miniac-Morvan, construit par l'abbé Tronchet, facteur d'orgues à Nogent-le-Rotrou, et inauguré le 31 mars 1935 par l'abbé Fortin, organiste de Saint-Servan. »

(Annales de la Société d'histoire et d'archéologie de l'arrondissement de Saint-Malo, 1965, p. 189)

 

Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), église Saint-Hilaire, orgue Wenner originellement destiné à l'église de La Madeleine de Bordeaux et transféré à Nogent-le-Rotrou en 1907

 

Paris, église Notre-Dame-du-Liban, orgue neuf de 10 jeux (vers 1910) provenant d'un autre lieu de culte et offert à la paroisse en 1970

 

Paris, église Sainte-Geneviève, orgue de salon de 10 jeux (1910) posé en tribune de l'église (a disparu)

 

Plouhinec (Finistère) église Saint-Vinoc, orgue neuf de 8 jeux sur un clavier et pédalier (1937)

 

Rémalard (Orne), orgue neuf

 

Saint-Calais (Sarthe), église Notre-Dame, relevage (1904)

 

Saint-Chéron (Essonne), petit séminaire, orgue neuf

 

Saint-Romain-de-Colbosc (Seine Maritime), église Saint-Aubain, orgue de tribune neuf (1914)

 

Saint-Romain-de-Colbosc (Seine Maritime), église Saint-Aubain, orgue de choeur neuf de 6 jeux sur un clavier et pédalier en tirasse (1923) :

 

« A Saint-Romain-de-Colbosc :

Curé de Saint-Romain depuis quarante ans, M. l'abbé Palfray a beaucoup fait pour embellir cette « singulière construction ». […] Enfin il a doté cette église de deux orgues. La bénédiction et l'inauguration de ces orgues a donné lieu, mardi dernier, à une merveilleuse manifestation de foi chrétienne et de concorde patriotique. […]

Monsieur le Doyen, des marches de l'autel, lit une éloquente adresse à S. E. le cardinal Dubois. Voici d'abord la genèse de la fête d'aujourd'hui :

« Eminence, sur votre recommandation pleinement justifiée, j'avais demandé à M. l'abbé Tronchet un orgue de quinze jeux. Il devait être béni le 30 août 1914 ; mais nous avions compté sans cette guerre mondiale qui bouleversa tout. […] Toujours préoccupé, cependant, de l'insuffisance de l'harmonium pour accompagner et soutenir le chant de nos offices, je me décidai à faire l'acquisition d'un orgue de chœur. Il y avait donc deux orgues à bénir. […]

Après le chant du psaume CL, S. E. le Cardinal Dubois bénit le grand orgue et l'orgue de chœur. M. Pierre Auvray, premier prix d'orgue du Conservatoire, suppléant du maître L. Vierne au grand orgue de Notre-Dame de Paris, fait éclater en une puissante improvisation toutes les sonorités du grand orgue. Avec un talent qui fut très apprécié, il acheva, au cours de l'office, de mettre en valeur la richesse, la pureté et le moelleux des timbres, en exécutant, à l'offertoire, la Pièce héroïque de César Franck, à l'élévation la Prière de la Pièce symphonique du même compositeur, et à la communion la Légende, de Louis Vierne. M. Legros, organiste à Notre-Dame du Havre, où il a succédé à son maître, M. Anthyme Donnay. fit ressortir la douceur et la suavité de l'orgue de chœur en jouant une des meilleures œuvres de son prédécesseur, œuvre qui était tout à fait de circonstance ; Prière en forme de fugue dont le thème fut fourni à l'auteur par l'hymne de l'office de saint Romain : Christe Pastorum.

Tous furent unanimes à rendre hommage, en même temps qu'aux artistes, au facteur, M. l'abbé Tronchet, de Nogent-Le-Rotrou, représenté à la cérémonie par son neveu, et à son harmoniste, M. Biner. […] A la sortie, M. Pierre Auvray joua le Final de la 1re symphonie, de L. Vierne. »

(Bulletin religieux de l'archidiocèse de Rouen, 29 septembre 1923, p. 891-894)

 

Tinchebray (Orne), église Sainte-Marie, orgue neuf de 14 jeux sur deux claviers (1922)

 

Torcé-en-Vallée (Sarthe), église de la Nativité de la Vierge, orgue neuf de 8 jeux sur un clavier placé dans le buffet ancien (1911)

 

Tours (Indre-et-Loire), cathédrale Saint-Gatien, restauration de l'orgue (1913)

 

Tours (Indre-et-Loire) église Saint-Saturnin, réparation de l'orgue Louis Bonn (1909)

 

Tours (Indre-et-Loire) église Saint-Pierre, modification de l'orgue Bonn (1911-1912)

 

Toury (Eure-et-Loire), église Saint-Denis, orgue neuf de 13 jeux sur deux claviers placé dans le buffet préexistant (1900)

 

Trinité (Martinique), église Sainte-Trinité, orgue neuf de 12 jeux sur deux claviers et pédalier (1924)

 

Trun (Orne), église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, orgue neuf de 6 jeux sur un clavier (vers 1895)

 

Vendôme (Indre-et-Loire), abbaye de La Trinité, modification de l'orgue de choeur (1928)

 

Vendôme (Indre-et-Loire), église Sainte-Madeleine, relevage (1916)

 

Olivier Geoffroy

(décembre 2021)

 

Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

Web Analytics