Inauguration du
Grand Orgue Pierre-Béique, Montréal

( clichés © Michel Baron )



Pierre Béique (1910-2003) fut le fondateur et le directeur général de l'Orchestre symphonique de Montréal, de 1939 à 1970. Le Grand Orgue portant son nom est installé dans la Maison symphonique, résidence de l'OSM, la salle de concert la plus récemment construite dans le complexe de la Place des Arts, en 2011. Il a été spécialement conçu par Casavant Frères en collaboration avec Olivier Latry, organiste émérite de l'OSM, pour la conception sonore et avec les architectes Diamond Schmitt + Ædifica pour sa conception visuelle. Artec était chargée des questions acoustiques. L'achat de cet orgue a été possible grâce à Madame Jacqueline Desmarais qui en a assumé le coût total.

Cet instrument est l'opus 3900 de Casavant Frères, il comporte 109 registres, 83 jeux, 116 rangs et 6489 tuyaux. La chamade est rétractile au besoin, et la vitesse des volets d'expression peut être programmable. Il possède deux consoles, l'une mobile à transmission électronique sur la scène, l'autre mécanique, juchée au niveau du Positif, sous le Grand Orgue.

L'inauguration a eu lieu en plusieurs concerts, d'abord le 28, puis les 29 mai et 1er juin, ainsi que le 31 mai 2014 sous la forme de "portes ouvertes" avec des récitals gratuits par Jean-Willy Kunz, organiste en résidence de l'OSM, Christian Lane, Régis Rousseau, Hans-Ola Ericsson, Mireille Lagacé et Philippe Bélanger. Pour clore la journée du 31, Olivier Latry et Shin-Young Lee ont exécuté l'intégrale du Sacre du Printemps, de Stravinski, dans la version pour piano à quatre mains du compositeur. Le 1er juin, Olivier Latry et Jean-Willy Kunz, avec l'OSM dirigé par Kent Nagano, ont interprété la Toccate et fugue en ré mineur BWV 565 de Bach, le Prélude et fugue sur le nom de BACH dans la version pour orgue et orchestre de Jean-Marc Cochereau, deux œuvres contemporaines de Kaija Saariaho et Samy Moussa, et enfin la Symphonie n°3 en do mineur avec orgue de Saint-Saëns.

Source: Programme, concerts inauguraux du Grand Orgue Pierre-Béique, Orchestre symphonique de Montréal, p.31.


Entrée principale.
L'entrée principale de cet édifice où le verre tient bien sa place est au 1600 rue St-Urbain. (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


Le verre n'est pas omniprésent, mais grandement mis à contribution.
L'un des couloirs menant aux loges. (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


On est assez loin du grand escalier de l'Opéra Garnier.
Des ascenseurs sont disponibles pour les personnes à mobilité réduite. (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


Un agencement extrêmement bien réussi.
Ici il n'est pas question de chanoines! Le plus haut tuyau à gauche est de l'ordre de 10 mètres (32 pieds). Certaines fonctions des deux consoles (électronique sur la scène et mécanique au niveau du Positif) peuvent être commandées par tablette (en WiFi). (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


Quelques arbres cachent la forêt...
Des 6489 tuyaux, environ 5% seulement sont visibles. Les 95% restants sont à l'intérieur... (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


Trompettes en chamade.
Les tuyaux en chamade sont rétractiles, pour prévoir tous les agencements de sonorités possibles. (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


La console électronique permet à l'organiste de faire physiquement partie de l'orchestre.
La console de scène mobile est utilisée en particulier lorsqu'il est préférable que l'organiste soit parmi les musiciens d'orchestre. (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


Une esthétique douce pour les yeux.
Les formes arrondies de la console se marient avec l'architecture intérieure de la salle. (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


La finition des tirants est extrêmement élaborée.
Il y a 109 registres et 83 jeux. (photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


Une vue très partielle de la salle.
Dans cette salle à la pointe des connaissances acoustiques actuelles, à la réverbération très mesurée, on entendrait tomber une épingle sur la scène
et on a une vision tout à fait agréable de tout l'orchestre depuis n'importe quel siège.
(photo © Michel Baron / Musica et Memoria) DR


Suivez ce lien pour voir d'autres photos lors de l'inauguration de cet orgue dans la Maison symphonique de Montréal (elles ne sont pas libres de droit)


Section des orgues et organistes sur ce site, Musica et Memoria

 


Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter