Michel CIRY
Peintre, graveur, musicien, écrivain…


Les quelques lignes qui vont suivre sont consacrées à un essai de clarification dans l'œuvre musicale de Michel Ciry, écrivain, peintre, graveur et musicien (né à La Baule, le 31 août 1919).

Formé à l’Ecole des Arts Appliqués de Paris (1934-1937), Michel Ciry développe une œuvre de peintre, de graveur (il est retenu pour trois timbres postes : Charles Gounod -1944-, Jean-Jacques Rousseau - 1956-, Saint François d’Assise -1982- ; nombre d’éditions de bibliophiles sont complétées de gravures de Michel Ciry). Les amateurs d’art graphique se délecteront des gouaches, des huiles de Michel Ciry. Les nombreux tableaux qu’il a consacrés à des personnages de l’histoire chrétienne, quelquefois par séries ( Les Pélerins d’Emmaüs, Marie-Madeleine etc…) révèlent un artiste supérieur, dont les productions donnent à voir de l’intérieur.

Il expose rapidement (Paris, 1938, Bruxelles, 1945) et une forme de notoriété s’installe grâce à plusieurs expositions à Paris, en Europe et aux Etats-Unis (New-York, 1960). Il est nommé membre du Conseil supérieur de l’enseignement des Beaux-Arts en 1956.

Nul n’étant prophète en son pays, c’est la Belgique qui le nomme membre de l’Académie Royale en 1988.

Depuis sa jeunesse, Michel Ciry est aussi compositeur. Mais ce qui reste publié semble peu joué, et a été fort peu enregistré. Les encyclopédies musicales quand elles évoquent Michel Ciry, donnent des renseignements qui manquent de cohérence ou de concordance. Sa créativité a évolué au fils des années d’après-guerre vers une forme d’atonalisme. En même temps, l’inspiration chrétienne de son œuvre pictural apparaît dans l’immense majorité de ses compositions musicales. A l’image de ses peintures et gravures, précises, dépouillées, et en même temps d’une grande sensibilité, sa musique, très économe en moyens, atteint l’auditeur au plus profond de sa subjectivité.

Il fréquente les festivals européens de musique contemporaine (Darmstadt, Donaueschingen) jusqu’au début des années 60.

Retiré en Normandie, à Varangeville sur Seine, Michel Ciry développe une œuvre littéraire abondante, sous forme de journal1 : passionnant regard sur plus de soixante ans d’histoire publique et privée.

Les sources sont assez peu nombreuses. Ont été consultés:

les catalogues des grandes maisons d'édition musicale, ceux de la Bibliothèque Nationale de France, catalogue BN-OPALE PLUS (http://www.bnf.fr/)

Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Médiathèque Hector Berlioz (http://212.180.96.108/OPACWebAloes/OPAC/formulaire.aspx?IdFormulaire=1)

 Marc Honegger, Dictionnaire de la musique (Les hommes et leurs oeuvres), 2 volumes, Paris, Bordas, 1970

Alain Melchior, Les compositeurs et leurs oeuvres, XIXe et XXe siècles, Sampzon, Editions Delatour France, 1 CD-ROM DLT0201, version 2.0 (mars 2004)

les recensions de fonds manuscrits, essentiellement épistolaires2

les archives des académies d'été de musique contemporaine de Darmstadt3 ainsi que celles du festival de Donaueschingen4

les archives de Radio-France

celles de l' I.R.C.A.M.

et enfin celles de la S.A.C.E.M.

Enfin, le site internet des amis de Michel Ciry5 est sur la question musicale peu prolixe et semble sur bien des points, très incomplet voire fautif.

La recension qui suit est donc incomplète, certainement erronée sur bien des points. Elle ne veut être qu'une première contribution. Elle en assume tous les défauts. Elle souhaite seulement rappeler l'existence d'un compositeur austère, artiste sévère, représentatif d'un courant contemporain de la musique d’inspiration sacrée.

Luc Paraire

Catalogue des oeuvres musicales de Michel Ciry
  ____________

1) Le Temps du refus. Journal 1968-1969, Paris, Plon, 1971, 475 p. - Le Buisson ardent. Journal 1970, Paris, Plon, 1973, 479 p. - Les Armes de lumière. Journal 1971, Paris, Plon, 1974, 475 p. - Amour et colère. Journal 1972-1973, Paris, Plon, 1976, 381 p. - Détruire la nuit. Journal 1974-1975, Paris, Plon, 1977, 401 p. - L’Approche du soir. Journal 1975-1978, Paris, Plon, 1978, 455 p. - Le Temps des promesses. Journal 1942-1949, Paris, Plon, 1979, 505 p. - « Mon beau souci ». Journal 1978-1979, Paris, Plon, 1981, 329 p. - La Meilleure Part. Journal 1979-1980, Paris, Plon, 1982, 318 p. - Puisque tout est grâce. Journal 1980-1982, Paris, Plon, 1983, 337 p. - Au plaisir de Satan. Journal 1982-1983, Paris, Plon, 1984, 382 p. - Le Temps des faux dieux. Journal 1983-1984, Paris, Plon, 1985, 343 p. - La Chute des âmes. Journal 1984-1985, Paris, Plon, 1986, 378 p. - Les Nourritures célestes. Journal 1985-1986, Paris, Plon, 1987, 403 p. - La Passion de l’amitié. Journal 1986-1987, Paris, Plon, 1988, 409 p. - Vive Don Quichotte. Journal 12 février-24 novembre 1987, Paris, Buchet-Chastel, 1992, 416 p. - Brisons nos fers. Journal 26 novembre 1987-27 août 1988, Paris Buchet-Chastel, 1992, 361 p. - La vie est une ombre. Journal 16 juillet 1949-31 décembre 1952 , Paris, Buchet-Chastel, 1992, 423 p. - Pour l’amour de vous. Journal 3 janvier 1953-20 juin 1956, Paris, Buchet-Chastel, 1992, 413 p. - Soyons des guetteurs. Journal 27 août 1988-9 août 1989 , Paris Buchet-Chastel, 1993, 448 p. - Les réalités impalpables. Journal 20 juin 1956-16 mars 1959, Paris, Buchet-Chastel, 1993, 441 p. - D’Assise à Manhattan. Journal 18 mars 1959-12 mars 1963, Paris, Buchel-Chastel, 1994, 475 p.- Alceste avait raison. Journal 12 août 1989 - 7 décembre 1990, Paris, Buchet-Chastel, 1994, 454 p. - Il se fait tard. Journal 8 décembre 1990-4 avril 1992, Paris, Buchet-Chastel, 1995, 425 p. - Regardons les étoiles. Journal 5 avril 1992-29 juillet 1993, Luneray (Seine-Maritime), Bertout, 1998, 460 p.- Le creux de la vague. Journal 30 juillet 1993-31 août 1994, Luneray (Seine-Maritime), Bertout, 1999, 435 p. - Contre vents et marées. Journal 1er septembre 1994-13 juillet 1995, Luneray (Seine-Maritime), Bertout, 2000, 420 p. - Le temps des naufrages. Journal, 15 juillet 1995-18 août 1996, Luneray (Seine-Maritime), Bertout, 2001, 435 p. - Guérir ce qui est blessé. Journal 20 août 1996-9 septembre 1997, Luneray (Seine-Maritime), Bertout, 2002, 436 p. - Ne pensons plus au passé. Journal 30 septembre 1997-10 septembre 1998,  Luneray (Seine-Maritime), Bertout, 2003, 476 p. - Le temps des pardons. Journal 11 novembre 1998-7 décembre 1999, Luneray (Seine-Maritime), Bertout, 2004, 441 p. - Les flambées crépusculaires. Journal 9 décembre 1999-27 février 2001, Luneray (Seine-Maritime), Bertout, 2005, 436 p. - Soyons des rebelles - Journal - 28 février 2001 - 28 juillet 2002, Ellebore, 524 p. [ Retour ]

2) Médiathèque Musicale Mahler, 11b, Rue Vézelay 75008 Paris; http://www.bgm.orgRetour ]

3) http://www.imd.darmstadt.de/frameset.htmRetour ]

4) http://swr-online.de/swr2/donaueschingen/index.htmlRetour ]

5) http://www.michel-ciry.fr (Les Amis de Michel Ciry). [ Retour ]

 


Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter