LUCIEN LAROCHE (1855-1912)
luthier à Vannes

Lucien Laroche en 1901
Signature de Lucien Laroche
Lucien Laroche
Lucien Laroche en 1901
( Coll. Joëlle Ghazarian ) DR
Signature de Lucien Laroche
Lucien Laroche
( Coll. Joëlle Ghazarian ) DR


APPEL POUR UNE RECHERCHE PRÉCISE


Musicien hautement impliqué dans les affaires de la ville de Vannes, outre son activité commerciale de distributeur et réparateur d'instruments de musique de toutes familles (Aux Bardes & Sonneurs de Bretagne) Lucien Laroche fut directeur de l'Athénée Musical (société lyrique), directeur de l'ensemble philharmonique, président des Sauveteurs bretons, président-fondateur des amis de Vannes, président de la société des Régates, administrateur et membtre fondateur de la Compagnie vannetaise de navigation, membre fondateur du syndicat d'initiative, fondateur et directeur du Conservatoire de Vannes, (aujourd'hui CRD de Vannes/Pontivy/Sarzeau) institution qui a fêté son centenaire en 2008.

Facture de 1913, Vve Lucien Laroche, Vannes
Facture à entête du magasin de musique "Aux Bardes & Sonneurs de Bretagne", Vannes, 20 août 1913
( coll. A.M. Vannes )

L'objet de cette page est de tenter d'élucider une question précise. Violon L. Laronche, VannesComme on le voit ci-dessus, les violons figuraient parmi les instruments disponibles dans son magasin. Bien qu'au sujet de Lucien Laroche aucune mention d'une activité de luthier - précisons : facture de violons - n'ait été retrouvée dans les archives municipales de la ville de Vannes, malgré les importantes recherches menées par Mme Quémerais, Direction des affaires culturelles de la mairie de Vannes, que nous remercions, il se trouve qu'un violon de très bonne facture (il a joué au moins occasionnellement au Grand Théâtre de Bordeaux) se trouve actuellement au Canada, portant la signature sous forme d'étiquette « L. Laroche, luthier à Vannes ».

Lucien Laroche a tenu une première échope au 11 rue Saint-Salomon entre 1886 et 1900, puis au 2 rue de la Monnaie, en plus d'avoir ouvert des succursales à Redon, Ploërmel, Pontivy et Auray. Il est impensable qu'on ne puisse trouver aujourd'hui, même après plus d'un siècle, d'autres violons portant la même étiquette. Qui pourrait nous indiquer où il s'approvisionnait en instruments? Jusqu'à quelle époque sa veuve, Marie-Louise Robert, continua-t-elle de gérer le commerce de Lucien Laroche?

11 rue Saint-Salomon, Vannes
2 rue de la Monnaie, Vannes
Plaque sur la Place Lucien Laroche, Vannes
La première boutique de L. Laroche était dans cette maison du 11 rue Saint Salomon, soit à l'emplacement de la boutique Loula, soit à celui de l'actuelle galerie J&K Adam située juste à gauche du cliché.
( Photo Clémentine Dupont, 2012 )
La 2e boutique de L. Laroche, au coin du 2 rue de la Monnaie et de la place de l'ancienne mairie, place qui porte son nom depuis le 29 mars 1927.
( Photo Annie Fortin, 2012 )
Autrefois place de l'ancienne mairie, Vannes
( Photo Annie Fortin, 2012 )

Nous aimerions donc demander à des luthiers de Bretagne ou d'ailleurs d'entrer en contact avec nous s'ils pensent pouvoir nous apporter des renseignements, quels qu'ils soient. Plus encore, nous aimerions entrer en contact avec des gens possédant ou connaissant l'existence d'autres violons signés L. Laroche, afin d'effectuer des examens comparatifs, au moins sur photographies, car actuellement ce violon qui poursuit sa vie à Saguenay (QC, Canada) est le seul exemplaire connu signé L. Laroche. Le plus ancien propriétaire connu est Jean (dit Jean-Jules?) Darc (né vers 1862), domicilié au 6 rue Babin à Bordeaux en 1913, arrière-grand-père du propriétaire actuel (qui est aussi le webmestre de Musica et Memoria). Après deux guerres et quelque 50 années de silence, vers les années 1965 ou 1966, ce violon a été soigneusement restauré par un excellent artisan nommé Vitali, dont l'atelier était rue Charlemagne à Paris IVe. Une autre trentaine d'années de silence s'ensuivit encore, mais l'instrument est très actif et en parfait état aujourd'hui, en plus d'être toujours un précieux souvenir familial.

Violon signé L. Laroche, luthier à Vannes.


NOTES
On pourra lire un article de deux pages sur Lucien Laroche, par le musicien Roland Becker, dans Vannes Mag de février 2009, ainsi qu'un résumé de l'histoire du conservatoire de Vannes dans Le Télégramme.
Voir également la notice sur Micheline Ostermeyer (1922-2001), petite-fille de Lucien Laroche, championne olympique et pianiste.

Les personnes souhaitant contribuer à notre recherche peuvent contacter le webmestre@musimem.com ou redaction@musimem.com .


Lien vers un article sur Micheline Ostermeyer

UN GAVEAU VENDU PAR LUCIEN LAROCHE

Magnifique occasion à saisir!





Je possède ce piano 1/4 de queue Gaveau (1.70m), modèle 1 n° 35656 acheté chez Lucien Laroche à Vannes. Il est dans la Vienne. Je souhaiterais le vendre. Ce piano appartenant à mon père, violoniste et pianiste, lui a été offert par une amie de Vannes. J'ai beaucoup attendu, pour des raisons affectives, avant de me décider à m'en séparer mais personne dans ma famille ne jouant désormais du piano, je préfère trouver, si possible, un acquéreur à qui cet instrument apportera une histoire et du plaisir.
Pour plus d"information:
Jérôme Cerisier
La Treille
86150 Quéaux

 


Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter