Eglise Sainte-Marie des Batignolles, Paris XVII°

Construite en 1828, grâce à des dons de Charles X et de la duchesse d'Angoulême, agrandie en 1834, puis en 1851. Orgue STOLZ, 36 jeux (seconde moitié du XIXe siècle), muet en 1912, puis MUTIN-CAVAILLÉ-COLL (1923), relevé en 1936 par GLOTON-DEBIERRE (de Nantes), restauré en 1946 par BEUCHET-DEBIERRE, restauré en 1993 par DARGASSIES-GONZALEZ. Possédait également un orgue de choeur Merklin (v.1880) de 16 jeux, transféré en 1918 à Saint-André d'Antin sans être remplacé.

Eglise Sainte-Marie des Batignolles, avant 1851
( Dessin X..., paru dans la plaquette «Centenaire de l'école Sainte-Marie des Batignolles, 1878-1978» )
Eglise Sainte-Marie des Batignolles, après son agrandissement de 1851


Ste-Marie-des-Batignolles : communion solennelle, années 1940
Sainte-Marie-des-Batignolles, communion solennelle, années 1940
( coll. DHM )

Denis HAVARD DE LA MONTAGNE

Joachim Havard de la Montagne
à la console de l'orgue de Ste-Marie-des-Batignolles, en 1949

( photo Studio Legendre, coll. D.H.M. )


L'orgue de Ste-Marie-des-Batignolles
Grand orgue Mutin-Cavaillé-Coll (1923), relevé en 1936 par Gloton-Debierre, restauré en 1946 par Beuchet-Debierre, puis en 1993 par Bernard Dargassies et inauguré le 8 octobre 1994 par son titulaire Joachim Havard de la Montagne. Cet instrument est actuellement composé de 35 jeux, dont 30 réels, répartis sur 3 claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes (environ 2300 tuyaux).
( Photo décembre 2005, aimablement communiquée par l'Association ''Concerts à Sainte-Marie-des-Batignolles'', D.R. )

A bout de souffle!...

Dès la seconde moitié du XIXe siècle l'église Sainte-Marie des Batignolles possédait un grand-orgue Stoltz (36 jeux), sur lequel nous manquons de renseignements, mais dont on sait qu'il fonctionna jusqu'en juillet 1912, date à partir de laquelle il était devenu injouable. L'année suivante on songeait déjà à sa reconstruction, mais la Grande Guerre vint interrompe tout projet. Durant l'indisponibilité de cet instrument, on se servit uniquement de l'orgue d'accompagnement, installé dans le chœur : un Merklin de 16 jeux (2 claviers manuels et pédalier), construit vers 1880. Plus tard, en 1918, cet instrument fut transporté à Saint-André-d'Antin, où il est utilisé jusqu'en 1998 avant d'être remplacé par l'actuel Béasse. Ce n'est qu'au début des années 1920 qu'un nouveau grand-orgue fut construit dans la tribune en revers de façade principale par Mutin Cavaillé-Coll (1923). En 1936, il dut faire l'objet d'un relevage complet par la maison nantaise Gloton-Debierre et plus tard, au lendemain de la Seconde Guerre, une restauration avec transformations fut réalisée par la même manufacture (devenue Beuchet-Debierre) avec une inauguration par Maurice Duruflé (novembre 1947). Régulièrement entretenu durant une vingtaine d'années, il se dégrada rapidement par la suite au point qu'en 1977 l'instrument était devenu muet à 50% et peu après, en 1982, il rendit l'âme!

Durant 10 ans, son titulaire Joachim Havard de la Montagne dut alors se contenter d'un orgue électronique installé dans le bas-côté de l'église! En 1991, il fut enfin décidé de faire renaître ce grand-orgue avec une restauration complète (et ajout de 7 jeux) confiée à la Manufacture des Grandes Orgues Dargassies-Gonzalez, pour une somme de plus de 1 500 000 francs, qui débuta en mai 1992. La bénédiction et l'inauguration par son titulaire eurent lieu le 8 octobre 1994. L'instrument comportait alors 35 jeux (dont 30 réels) sur 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier à l'allemande de 30 notes, 12 pédales de combinaisons et la pédale d'expression du Récit ; l'ensemble représentant environ 2300 tuyaux. Le facteur Bernard Dargassies avait effectué "un travail splendide, conservant le meilleur et la richesse particulièrement de jeux de fonds bien dans le goût de Cavaillé-Coll, mais donnant à l'instrument une clarté nouvelle et une "aération" qui lui manquait." Lors de cette restauration, le ventilateur, considéré comme récent puisque datant de 1980, avait été nettoyé, les porte-vent revus, les réservoirs d'air étanchéifiés et les gosiers refaits à neuf. L'on sait l'importance de l'alimentation en vent qui est les poumons de l'orgue.

Or, depuis 1994, une lente dégradation des 2 réservoirs du Grand-orgue (placés de chaque côté de la machine Barker) et de celui du Récit, avec de nos jours des fuites importantes, altère inexorablement l'instrument qui à présent ne peut plus être joué avec le maximum de ses possibilités. Il est extrêmement urgent de procéder à une restauration de l'alimentation en vent et plus particulièrement des soufflets, si l'on ne veut pas revenir à la triste situation des années 1912 puis 1982 qui virent à deux reprises l'orgue devenir muet!

Ces travaux de réfection sont estimés, à ce jour, à une somme de 25 000 euros. Les personnes désireuses d'y participer peuvent envoyer directement leurs dons à l' "Association des Concerts à Sainte-Marie des Batignolles", Rénovation de l'orgue, 77 place du Dr Félix Lobligeois, 75017 Paris ou entrer en relation par l'intermédiaire du site de l'Association [http://concerts.batignolles.free.fr/] ou encore acquérir le CD "Un souffle à travers les âges" édité au profit de la restauration de la soufflerie du grand-orgue, à commander à cette adresse : concertssaintemariebatignolles@club-internet.fr (15 euros + 4,35 euros de frais d'envoi pour 1 ou 2 CDs).

D.H.M. (septembre 2007)

CD au profit de la restauration de la soufflerie du grand-orgue de Ste-Marie-des-BatignollesCD au profit de la restauration de la soufflerie du grand-orgue de Ste-Marie-des-Batignolles


Concert d'inauguration

Paris, avril 2010

 

Chers Amis de l'orgue,

 

En 2006, le Grand-Orgue de l'église Sainte-Marie des Batignolles a commencé à manquer de souffle, handicapé par des fuites de plus en plus nombreuses dans ses soufflets.

L'association des Concerts à Sainte Marie des Batignolles, soutenue par le Père Jacques Legoëdec, alors curé de la paroisse, s'est mobilisée pour récolter les fonds nécessaires à la restauration de la soufflerie.

Nous avons fait appel à des donateurs, nous avons sensibilisé des formations musicales pour venir donner des concerts au profit de ce projet, et nous avons édité un CD d'enregistrements inédits d'oeuvres jouées sur ce magnifique instrument, dont nous avons vendu 700 exemplaires.

Grâce à toutes ces opérations, nous avons réussi à récolter depuis 2006, plus de 19.000 €.

Devant notre enthousiasme et notre mobilisation pour mener à bien ce projet de restauration, la ville de Paris, propriétaire de l'instrument, a souhaité elle aussi soutenir ce projet, à hauteur de 17.000 €.

C'est ainsi que nous nous réjouissons du début des travaux de restauration, confiés au facteur d'orgue Bernard Dargassies, qui connaît bien l'instrument puisqu'il avait exécuté d'autres travaux de restauration en 1995, et qu'il entretient cet orgue régulièrement.

Les travaux touchent à leur fin, et nous pouvons désormais vous convier à la Messe de réveil et Bénédiction de l'orgue qui aura lieu le dimanche 30 mai 2010 à 10h30, au cours de la quelle nous pourrons entendre :

- Dialogue entre le célébrant et l'orgue : improvisations par Jean-Louis Vieille-Girardet

- Post-Homélie : Méditation de Joachim Havard de la Montagne

- Offertoire : Triple Fugue en mi bémol majeur BVW 552 pour la Fête de la Trinité de J.S. Bach : Fugue 1 : Le Père, Fugue 2 : Le Fils

- Communion : Cantilène mélancolique de Déodat de Séverac

- Sortie : Fugue 3 : L'Esprit Saint

Le concert inaugural se tiendra le dimanche 10 octobre 2010 à 16h30, avec la participation du chœur Aria de Paris et de Jean-Louis Vieille-Girardet.

Au nom de toute l'association des Concerts à Sainte Marie des Batignolles et de la Paroisse, nous vous adressons nos plus vifs remerciements pour l'aide que vous nous avez apportée en soutenant financièrement ce projet.

Bien amicalement.

Frédéric Gassie
vice-président de l'association des Concerts à Sainte Marie des Batignolles
http://concerts.batignolles.free.fr

 


Relancer la page d'accueil du site MUSICA ET MEMORIA

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© MUSICA ET MEMORIA

tumblr hit counter